Communiqué de Presse - Question d'actualité au Ministre de l'Agriculture concernant les abattoirs AIM

communique de presse

Philippe Gosselin demande l'aide de l'Etat pour AIM

Philippe Gosselin est intervenu cet après-midi lors de la séance des questions d'actualité au gouvernement. Il a interpelé le Ministre de l'Agriculture sur la situation critique des abattoirs AIM, suite aux désistements successifs des repreneurs potentiels.

« Monsieur le Ministre, près de 400 emplois directs pourraient disparaître ! Tout un territoire sinistré ! Les entreprises susceptibles de reprendre AIM ont besoin de garanties. Les collectivités locales (département, région) sont déjà très actives. »

Le député de la Manche a rappelé le handicap structurel des entreprises d'abattage, qui « souffrent d'un énorme déficit de compétitivité, face aux abattoirs allemands et espagnols notamment » en raison des « charges sociales bien sûr qui sont, en France, lourdes, trop lourdes. »

Il a mentionné, d'autre part, les difficultés des éleveurs porcins qui aboutissent à une réduction des volumes pour les abattoirs. « Les producteurs de porc ont vu s'envoler les coûts de production. Et que dire des normes qu'on leur impose. Qui requièrent des investissements lourds. C'est un effet de ciseau dramatique : les charges s'envolent, les prix de vente baissent. »

Face à ces difficultés structurelles de compétitivité qui découragent les repreneurs potentiels d'AIM, Philippe Gosselin a conclu son propos sur cette question, adressée au Ministre de l'Agriculture : « L'Etat est-il à nos côtés, pouvons-nous compter sur lui, sur vous et comment ? Pour AIM, ses 400 salariés et ses familles, chaque minute compte ! ».

PG portrait

puce blanche Permanence parlementaire

location45 rue de Villedieu
50000 SAINT LÔ

 

Tél - 02 33 05 05 50

 

Formulaire de contact

 

L'Actualité en vidéo