Philippe Gosselin a participé au Grand Défi de la Création d'Entreprise à Saint-Lô

 


La CCI Centre et Sud Manche a pris l'initiative d'organiser, à Saint-Lô, à l'occasion de son salon de la reprise et de la création d'entreprise, un défi avec deux porteurs d'un projet de création d'entreprise. 

Deux équipes ont été constituées autour des futurs créateurs, composées chacune d'un homme politique et d'un chef d'entreprise. Philippe Gosselin et Bernard Tréhet, vice-président du Conseil général, ont relevé l'équipe de même que Virginie Renaud et M. Cochard.


Pendant 30 minutes, les deux équipe ont travaillé, chacune de leur côté, avec le porteur du projet pour concevoir un business model. A l'issue, l'élu a du "vendre" "son" projet au jury composé de chefs d'entreprises. L’idée étant de faire mieux appréhender la réalité de la création d’une entreprise à des personnalités politiques.

Dans son équipe, Philippe Gosselin a travaillé sur un projet d'entreprise, porté par M. Bellée, proposant la réalisation de photos et de vidéos aériennes par drone. Il s'est prêté au "jeu" (qui n'en est pas vraiment un, puisque les projets de création d'entreprise sont bien réels) avec plaisir, explorant les cibles clients, les ressources à mobiliser, les atouts et faiblesses éventuelles du projet. En définitive, c'est ce projet qui a remporté le défi avec une note de 4/5 donnée par le jury qui a reconnu là le potentiel du projet tout en invitant son porteur à bien s'entourer pour mener à bien sa démarche de création. 

Les deux créateurs ont reçu tous deux, en guise d'encouragement, un bon d'achat de 150 € offert par l'entreprise Daltoner ainsi qu'un accompagnement personnalisé offert par Records Consultants. 

Retour en images sur une expérience qui permet de rappeler que c'est l'entreprise qui crée la richesse !


 

Prison de Saint-Lô : Philippe Gosselin relance la Garde des Sceaux

 

Communiqué de presse
 


Le 25 octobre dernier, la presse locale annonçait qu’une nouvelle prison serait construite à Caen, sur le fondement d’une « indiscrétion » de la députée socialiste Laurence Dumont. Philippe Gosselin, Député de la Manche, ne cache pas son étonnement, face à une « exclusivité médiatique dont ni la direction de l’administration pénitentiaire, ni les représentants syndicaux n’ont été informés… ».

« Je me réjouis que l’état de vétusté des établissements pénitentiaires en Basse-Normandie ait éveillé votre attention. Je me réjouis, également, que les détenus de la maison d’arrêt de Caen puissent bénéficier à l’avenir de conditions d’incarcération dignes et que les surveillants puissent faire leur travail dans des conditions préservant leur sécurité. » précise-t-il dans un courrier adressé à la Garde des Sceaux.

« Je ne doute pas que vous serez également sensible à la situation des maisons d’arrêt de Coutances et Cherbourg, dans le département voisin de la Manche, qui datent du milieu du 19ème siècle. Au regard de la vétusté de ces établissements, que j’ai visités le 22 avril dernier, le Garde des Sceaux Michel Mercier avait décidé, le 5 mai 2011, la création d’un centre de 366 places à Saint-Lô, ville-préfecture de la Manche dans le cadre de la politique nationale d’adaptation des établissements pénitentiaires aux nouvelles normes d’incarcération. Cette décision avait été officiellement confirmée lors de sa venue à Saint-Lô le 16 février 2012. »

Après avoir rappelé l’entrevue du 17 janvier 2013 au cours de laquelle Philippe Gosselin et François Digard avaient communiqué au directeur de cabinet de Mme Taubira les pièces d’un dossier (qu’elle prétendait vide…), attestant de la réalité du projet de construction d’une prison à Saint-Lô, Philippe Gosselin a rappelé à la Garde des Sceaux la nécessité criante « de construire un nouvel établissement pénitentiaire dans la Manche et de rénover les maisons d’arrêt de Coutances et Cherbourg afin d’offrir des cellules individuelles et des petites cellules collectives pour les détenus qui en feraient la demande. Tels étaient les engagements pris par le ministère en 2011.»

Il a conclu son courrier en demandant à la Ministre de lui indiquer très précisément « les projets et le calendrier retenus par le Ministère pour l’amélioration des conditions d’incarcération dans la Manche. »
 

 

PG portrait

puce blanche Permanence parlementaire

location45 rue de Villedieu
50000 SAINT LÔ

 

Tél - 02 33 05 05 50

 

Formulaire de contact

 

L'Actualité en vidéo